Les perfluorés : ces polluants qui affectent la réaction immunitaire anti-Covid-19

Comme on l’a vu dans un article précédent, les perfluorés sont des polluants toxiques très persistants et fortement répandus (détectés dans l’Arctique même !), et qui constituent un enjeu majeur de santé publique aux Etats-Unis. D’ailleurs, Joe Biden a promis de lutter contre ces polluants lors des dernières élections présidentielles.

Ces produits chimiques synthétiques peuvent causer une myriade d’effets néfastes sur la santé, y compris sur le système immunitaire. Et comme ces perturbateurs endocriniens s’accumulent dans l’organisme, il faut un certain temps avant qu’ils fassent des dégâts.

Ceci est particulièrement préoccupant pour les personnes âgées, qui sont déjà très vulnérables au COVID-19. En cas d’infection par le coronavirus, un taux élevé de perfluorés dans le corps peut faire augmenter le risque de complications, mais aussi réduire l’efficacité du vaccin.

C’est ce que confirme d’ailleurs une nouvelle étude, pas encore publiée ni évaluée. Celle-ci révèle qu’une forte exposition aux perturbateurs endocriniens augmente le risque de développer une forme grave de COVID-19. De ce fait, plusieurs scientifiques recommandent de vacciner en priorité les personnes ayant un taux sanguin élevé de perturbateurs endocriniens. Leur système immunitaire étant affaibli, il faudrait aussi prévoir des doses supplémentaires pour stimuler chez eux une  production d’anticorps suffisante.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

exercice reduire stress

Faire de l’exercice pour réduire le stress

Le stress prolongé est une cause de nombreuses complications de santé chez les adultes. Les …