Quelle est la décision de la France quant aux complications constatées après administration du Vaccin AstraZeneca ?

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le dernier lot du vaccin Oxford/AstraZeneca, dont l’Autriche, la Suède et le Danemark ont temporairement suspendu l’utilisation, n’a entraîné aucun décès ni aucune réaction grave en France.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié hier ses derniers chiffres sur les effets secondaires de la vaccination Covid-19.

Elle indique que 316 800 doses du dernier lot d’AstraZeneca (numéro ABV5300) ont été livrées en France depuis le 9 février 2021. La moitié d’entre elles ont été administrées, et aucun décès ou « réaction exceptionnelle » n’a été signalé.

Dans un communiqué, l’ANSM indique qu’il n’y a pas eu d’annonce de décès, d’effets secondaires mettant en jeu le pronostic vital, ni de cas de thrombose ou d’épaississement du sang en lien avec le dernier lot ABV5300 en France.

L’ANSM a ajouté aussi que l’Agence européenne des médicaments continue de recommander l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca en Europe.

astrazeneca-effetsLe porte-parole de l’Agence européenne a déclaré : « A ce stade, rien n’indique qu’il y ait un problème spécifique avec le lot ABV5300, ni que la vaccination provoque les effets, qui ne figurent pas sur la liste des effets secondaires de ce vaccin. »

Globalement, les chiffres de l’ANSM montrent que jusqu’au 4 mars, 454 545 injections d’AstraZeneca ont été délivrées en France, avec des déclarations d’effets secondaires indésirables après 3 013 injections. Cela équivaut à moins de 1 % (0,66 %).

Ce chiffre est légèrement supérieur aux chiffres rapportés pour d’autres vaccins. Pfizer/BioNTech a vu des effets secondaires signalés après 0,19% des injections, et Moderna 0,12%.

Deux tiers des effets secondaires signalés pour le vaccin d’AstraZeneca sont considérés comme « non graves », notamment des douleurs au point d’injection et un peu de fièvre. Dans des cas plus rares, environ 10 % des effets secondaires signalés mentionnent des nausées ou des vomissements, des maux de tête et des vertiges.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré cette semaine encore qu’il n’y a aucune raison de ne pas utiliser le vaccin d’AstraZeneca.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a déclaré aussi qu’il n’y avait pas lieu de craindre le vaccin et a indiqué qu’en France, l’ANSM avait relevé « un cas de thrombose » sur les 454 545 doses d’AstraZeneca administrées à ce jour, qui n’était pas lié au dernier lot du dit laboratoire.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

anti-cancereux-covid-19

Un anti-cancéreux pour soigner la covid-19

Certains patients atteints d’une forme grave de la Covid-19 ont vu leur chance de guérison …