tatouage allaitement

Le tatouage pendant l’allaitement maternel : risques et alternatives

Pour les nouvelles mères, la sécurité de leur bébé est une priorité absolue. Les nouvelles mères font très attention à tout ce qu’elles font et à tous les choix de vie qu’elles font pendant la grossesse ou l’allaitement. Certaines jeunes mamans, cependant, aimeraient se faire tatouer pour marquer cette période spéciale de leur vie. Dans cet article, nous allons examiner de plus près certaines préoccupations possibles concernant le tatouage, ses risques, ses alternatives et si on peut faire le détatouage au laser pendant l’allaitement.

Risques liés au tatouage pendant l’allaitement

Le tatouage peut comporter des risques lors de l’allaitement :

  • Bien que cela soit rare, les mères qui allaitent peuvent parfois avoir une réaction allergique aux pigments et à l’encre utilisés pour réaliser un tatouage. Une infection entraîne une interruption temporaire de l’allaitement.
  • Comme le tatouage implique le passage d’une aiguille à travers la peau, certaines infections peuvent être provoquées. Il s’agit notamment de l’hépatite et du VIH, qui peuvent être transmis de la mère au bébé dans certaines circonstances. La seule façon d’éviter cela est de s’adresser à un tatoueur de bonne réputation et de s’assurer que les procédures d’hygiène appropriées sont respectées.
  • Un tatouage peut causer des problèmes plus localisés tels que des bosses, des cicatrices ou des granulomes. Bien que ces infections ne présentent aucun danger pour le bébé, la mère peut avoir besoin de consulter un médecin pour les faire traiter.
  • Lors d’un examen IRM (imagerie par résonance magnétique), certaines personnes tatouées peuvent ressentir un gonflement et une douleur à l’emplacement du tatouage et autour de celui-ci. Ces symptômes sont pour la plupart temporaires et disparaissent rapidement.

Est-il possible d’enlever des tatouages pendant l’allaitement ?

L’utilisation de lasers pour le détatouage rend l’ensemble du processus très simple, indolore et pratiquement sans effets secondaires. Le laser émet de puissants faisceaux lumineux à haute énergie qui brisent l’encre en particules plus petites ; ces particules sont ensuite expulsées du corps par le système immunitaire. Cette procédure est suffisamment sûre pour être utilisée par les mères qui allaitent et de nombreuses femmes ont subi cette procédure tout en allaitant.

Existe-t-il des alternatives temporaires au tatouage ?

Il est possible de se renseigner sur le henné qui est un pigment naturel utilisé par les femmes depuis très longtemps. Il est généralement utilisé pour colorer les cheveux, mais il permet également de réaliser de magnifiques tatouages temporaires sur la peau. Si vous souhaitez vous faire tatouer pendant l’allaitement sans être exposée aux risques que présente un tatouage ordinaire, le tatouage au henné est un choix judicieux. Un tatouage permanent peut toujours être poursuivi lorsque vous estimez que vous pouvez le faire en toute sécurité.

Se faire tatouer pendant l’allaitement peut ne pas être dangereux, mais il est tout de même conseillé de reporter la décision jusqu’à ce que l’enfant ait un an et que toutes les précautions et tous les risques soulignés ci-dessus aient été dûment pris en compte.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

mon enfant refuse le sein

5. Mon enfant refuse le sein, que puis-je faire ?

Un refus d’allaiter ou une « grève » de l’allaitement sont des expériences très éprouvantes pour la …