Quels sont les effets de la contraception hormonale sur la peau ?

Lorsqu’elles recourent à des contraceptifs hormonaux, de nombreuses femmes redoutent les effets secondaires pouvant affecter la peau, comme les poussés d’acné, les taches cutanées ou l’assèchement de la peau.

Les effets sur la peau varient en fonction de la composition hormonale des contraceptifs, et incluent notamment :

  • des irritations
  • des éruptions cutanées
  • un changement de couleur de la peau (taches pigmentées, mélasma…)
  • une peau sèche
  • une perte de cheveux
  • une aggravation de l’acné

Les pilules contraceptives peuvent-elles lutter contre l’acné ?

Dans le cas de l’acné, certains contraceptifs oraux combinés (COC) ont des propriétés anti-androgènes. En conséquence, ces contraceptifs peuvent améliorer la pilosité excessive ou l’acné, notamment chez les patientes souffrant de certains troubles comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). D’ailleurs, ce type d’hormones peut être indiqué pour traiter l’acné sévère plutôt que comme contraceptif, en particulier si les antibiotiques et les rétinoïdes topiques sont inefficaces contre l’acné.

Toutefois, la contraception hormonale peut paradoxalement aggraver l’acné avant de l’améliorer, ce qui peut être assez frustrant pour les patientes.

En effet, la pilule progestative (également appelée minipilule) peut faire fluctuer les niveaux des hormones androgènes ou masculines. Ceci peut provoquer une peau grasse, et donc de l’acné. En général, ces changements de la texture de la peau surviennent au moment des menstruations, lorsque l’équilibre hormonal est déréglé en raison de la prise ou de l’arrêt de la pilule.

En définitive, si vous prenez la pilule combinée pour réduire l’acné, il faut parfois attendre entre 6 et 12 mois pour constater une amélioration de la peau.

Consulter un dermatologue avant de choisir une méthode de contraception hormonale

Outre les problèmes d’acné, la contraception hormonale peut également augmenter le risque de décoloration de la peau et de taches brunes chez certaines femmes. Appelée mélasma, cette hyperpigmentation de la peau du visage peut se manifester lors de la prise ou de l’arrêt de la pilule contraceptive. Cette affection cutanée est déclenchée par l’augmentation des niveaux d’œstrogènes dans le corps, ce qui fait qu’elle apparait souvent chez les femmes enceintes. Bien qu’il soit possible d’atténuer la pigmentation avec du maquillage, il peut être difficile de l’éliminer complètement tant que vous prenez la forme de contraception qui en est à l’origine.

Dès lors, on recommande de consulter votre médecin ou votre dermatologue pour connaître la méthode de contraception la mieux adaptée à votre type de peau, mais aussi à vos antécédents médicaux.

À propos de Léa

De formation scientifique, je m'occupe de tous les sujets d'ordre médical.

Voir autre article

Rosacée : comment combattre une maladie inflammatoire chronique ?

Il s’agit d’un érythème facial chronique, souvent confondu avec la couperose en raison de la …