Coronavirus : les personnes de groupe sanguin O seraient moins vulnérables au Covid-19

On sait que les personnes âgées, tout comme celles atteintes de diabète, d’obésité ou de maladies cardiovasculaires ou immunodépressives sont plus vulnérables au coronavirus.

Aujourd’hui, de nouvelles études mettent en évidence un facteur de risque inattendu : le groupe sanguin. Les individus de groupe sanguin O seraient en effet moins vulnérables au Covid-19.

Depuis le début de la pandémie, les chercheurs ont remarqué que les personnes dont le sang est de type O sont moins susceptibles de souffrir d’une forme grave de Covid-19 en cas d’infection.

En revanche, les patients de groupe A ou AB sont plus susceptibles de nécessiter une assistance respiratoire, de souffrir d’une défaillance d’organe et de séjourner plus longtemps à l’unité de soins intensifs.

Le groupe sanguin O étant fréquent (45% de la population y appartient), ceci expliquerait peut-être le nombre élevé de cas positifs au COVID-19 tout en étant asymptomatiques.

Les anticorps anti-A empêcheraient le coronavirus de se lier aux cellules hôtes

On sait que les types sanguins O et B ont des anticorps (anti-A) qui empêchent la transfusion provenant d’un donneur de type A ou AB.

Or, les scientifiques pensent que ces mêmes anticorps peuvent empêcher le virus du SARS-coV-2 de se lier aux cellules-hôtes du poumon et de les infecter.

Lorsque les vaccins seront disponibles, les scientifiques suggèrent que les personnes des groupes sanguins A et AB devraient en bénéficier en priorité, au même titre que les groupes de population vulnérables (personnes âgées, malades ou immunodéficientes…). Cette étape pourrait être le premier pas vers l’immunité collective.

Une étude précédente a révélé les individus de groupe sanguin O présentaient des niveaux plus faibles de coagulants dans le sang. En conséquence, ces personnes sont moins susceptibles de développer des caillots sanguins ou des troubles cardiovasculaires après leur infection par le COVID-19.

Par ailleurs, le groupe sanguin O a déjà été associé à un moindre risque de complications chez les patients atteints de paludisme ou de SRAS (épidémie de coronavirus de 2003).

Toutefois, avoir ce groupe sanguin ne vous procure pas une immunité totale contre le Covid-19, et ne vous dispense pas d’appliquer les gestes-barrières et la distanciation sociale.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

Covid-19 : Facebook durcit sa politique de modération

Afin de lutter contre la désinformation et le conspirationnisme de nouvelles mesures ont été prises …