Des lésions cardiaques durables observées chez les patients rétablis du coronavirus

Des chercheurs américains ont découvert que le Covid-19 peut être à l’origine d’inflammation et de lésions cardiaques. Ces anomalies persistent plusieurs mois après l’infection par le coronavirus, y compris chez les malades asymptomatiques.

Les conclusions de la recherche pourraient aider à expliquer les symptômes cardiovasculaires observés chez des patients ayant contracté le coronavirus. En effet, même après un rétablissement complet du Covid-19, de nombreuses personnes se plaignent d’essoufflement, de palpitations cardiaques et de douleurs thoraciques.

Selon l’étude, l’inflammation du myocarde peut survenir après une infection par le SARS-coV-2. Elle peut entraîner une arythmie (battements irréguliers), voire une insuffisance cardiaque.

En outre, les chercheurs de l’Université de Washington ont découvert que le coronavirus pouvait infecter des cellules cardiaques cultivées en laboratoire et s’y reproduire.  A terme, le virus altère la capacité des tissus du myocarde à se contracter et à conduire les signaux électriques. Ceci engendre un dérèglement des battements du cœur, voire un arrêt cardiaque.

Il s’agit tout de même d’observations préliminaires, nécessitant des recherches plus approfondies afin de tirer les bonnes conclusions. A ce titre, plusieurs études continuent de sonder les effets du coronavirus sur les cellules musculaires du cœur.

Les lésions cardiaques pourraient être un dommage collatéral de la réaction immunitaire au Covid-19

L’autopsie des personnes décédées du coronavirus, ainsi que l’examen cardiaque des patients rétablis, confirment les lésions du myocarde.

Les chercheurs pensent que ces lésions cardiaques pourraient survenir suite à une réaction immunitaire exagérée de l’organisme face au virus du SARS-coV-2.  Selon une autre hypothèse, le virus ciblerait les récepteurs ACE2 des cellules cardiaques pour infecter les tissus du myocarde.

En définitive, le coronavirus est susceptible d’altérer de manière irréversible la capacité mécanique et l’activité électrique du cœur, surtout que chaque personne possède un « capital » non renouvelable de cellules musculaires cardiaques.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

Impact du vaccin COVID-19 sur le marché boursier

Les marchés boursiers mondiaux se sont fortement redressés après l’annonce de Pfizer, menés par les …