vergetures

Vergetures : formation, prévention et traitement

Les vergetures sont de véritables cicatrices sur le derme, la couche la plus profonde de la peau. En dehors de celles associées à des pathologies endocrinologiques (maladie de Cushing) et à une cortisonothérapie prolongée, elles apparaissent souvent chez les jeunes en âge post-pubertaire, pendant la grossesse ou à la suite d’une prise ou d’une perte de poids soudaine.

Comment se forme les vergetures ?

Il existe deux théories sur les raisons de leur formation : la théorie hormonale et la théorie mécanique.

La théorie hormonale met en cause une surproduction de glycocorticoïdes qui agissent en inhibant l’action des fibroblastes puis la production de collagène et de fibres élastiques. La présence de vergetures ou de striae distensae en association avec des pathologies endocrinologiques renforcerait cette théorie.

La théorie mécanique, soutenue par la clinique selon laquelle les vergetures suivent les lignes de tension de la peau, soutient que les microtraumatismes locaux ou l’étirement progressif de la peau provoqueraient un étirement des capillaires, avec pour conséquence une diminution de l’apport sanguin, une ischémie et une souffrance métabolique des structures dermiques qui détermineraient l’atrophie.

 

Comment prévenir les vergetures ?

Il est nécessaire d’adopter un mode de vie correct, en évitant soigneusement de faire grossir et de perdre soudainement du poids. Même le tabagisme, qui a un effet négatif sur la microcirculation, doit être évité. Une activité physique quotidienne est utile. L’utilisation de préparations topiques à base de produits capables de maintenir l’élasticité de la peau (vitamine C, acide hyaluronique) est un excellent moyen de prévenir la formation de vergetures.

 

Que faire lorsque les vergetures sont déjà apparues ?

Au fil du temps, de nombreux traitements ont été proposés, comme c’est le cas lorsqu’il n’existe pas de traitement spécifique adapté à toutes les situations.

Le dénominateur commun de toutes les techniques proposées est de stimuler la régénération du derme, la couche de la peau, comme nous l’avons mentionné précédemment, dans laquelle se trouve la vergeture.

Pour les vergetures rouges, qui sont apparues récemment, les traitements à la lumière pulsée ou au laser à colorant sont utiles, car ils sont en mesure d’agir sur la composante vasculaire du derme, tandis que pour les vergetures blanches atrophiques, qui sont beaucoup plus difficiles à améliorer, de nombreuses alternatives ont été proposées, depuis la micro dermabrasion, une technique qui implique l’ablation superficielle de la peau avec des cristaux de silicium ou de corindon, capable de stimuler la régénération, aux micro-injections d’acide hyaluronique, une substance connue dans le traitement des rides pour sa capacité de remplissage, mais le seul laser dont l’utilisation a été certifiée par la FDA américaine est le laser fractionné non ablatif.

 

 

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

choisir meilleure clinique

Comment choisir la meilleure clinique anti-âge ?

Si vous cherchez à minimiser les effets habituels du vieillissement sur la santé, vous pouvez …