botox

Vaccin anti-Covid : des effets indésirables chez les patients ayant reçu des injections de produits de comblement

Les patients ayant reçu des injections de comblement au visage peuvent développer des effets secondaires indésirables, mais sans gravité, après leur vaccination contre le Covid-19.

Selon la FDA (Food and Drug Administration, l’Agence américaine chargée d’autoriser la commercialisation des médicaments), les personnes recourant à des produits de comblement dermique (botox, acide hyaluronique, Sculptra…) peuvent souffrir d’un gonflement du visage ou des lèvres après leur inoculation au vaccin de Moderna.

Deux cas ont été recensés lors des essais cliniques précédant la commercialisation du vaccin de Moderna. Le premier avait effectué des injections de rajeunissement facial deux jours avant sa vaccination, tandis que le deuxième avait reçu le traitement de médecine esthétique six mois auparavant.

Depuis la mise sur le marché du vaccin, plusieurs dermatologues au Etats-Unis et au Canada ont signalé des effets indésirables similaires chez leurs patients.vaccin covid botox

Des effets secondaires légers et localisés

Les essais de Moderna montrent que ces symptômes sont légers et localisés. Ceux-ci se manifestent surtout par une inflammation et un gonflement au niveau du site d’injection des « fillers » (pommettes, lèvres…). En outre, ces effets secondaires disparaissent après quelques jours.

Si vous avez reçu des injections de botox ou d’acide hyaluronique, le vaccin ne vous est pas pour autant proscrit. A l’heure actuelle, les avantages du vaccin en termes de prévention l’emportent sur ses éventuels désagréments, par ailleurs très minimes.

Tous les vaccins provoquent ce type de réponses inflammatoires

Ce type de réaction au vaccin anti-Covid chez les personnes ayant reçu des produits de comblement n’est pas anormal. Des effets secondaires similaires ont été observés avec les vaccins contre la grippe, par exemple.

Tous les vaccins ont pour rôle de stimuler le système immunitaire. En quelque sorte, le corps décrète un état d’alerte générale immédiatement après l’inoculation. Si le produit anti-âge injecté est encore présent dans l’organisme au moment de la vaccination, les défenses immunitaires l’assimilent à une substance étrangère qui doit être neutralisée. Dès lors, la réponse inflammatoire aux injections de rajeunissement se traduit par un gonflement et des rougeurs localisées.

En cas de gêne ou d’inconfort, les médicaments en vente libre devraient permettre de réduire ces symptômes transitoires. Toutefois, si la situation perdure ou s’aggrave, on recommandera de contacter le dermatologue ou le médecin traitant.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

conseils eviter cancer sein

4 conseils pour réduire le risque de cancer du sein

Le risque de contracter un cancer du sein dépend principalement des antécédents familiaux. Toutefois, même …