Lutte contre le cancer : des progrès menacés par la pandémie de coronavirus

Aux Etats-Unis, les progrès accomplis dans la lutte contre le cancer ont permis de sauver des millions de patients. Néanmoins, l’avenir ne sera pas forcément radieux, la faute notamment à l’épidémie de coronavirus qui a paralysé le système de santé, perturbant sérieusement la prise en charge des patients atteints de cancer. Une inquiétude dont fait part l’Association américaine pour la recherche sur le cancer (AACR) dans son rapport annuel.

Des traitements plus efficaces et une meilleure prise en charge des patients atteints de cancer

Selon le rapport 2020 de l’AACR sur le cancer, le nombre de patients américains ayant survécu au cancer a atteint un niveau record avoisinant les 17 millions.

Parallèlement, le taux de mortalité par cancer aux États-Unis a diminué de près de 30% au cours des 2 dernières décennies. Cela représente environ 2,9 millions de vies sauvées, affirment les scientifiques de l’AACR.

En outre, l’Agence fédérale américaine chargée de contrôler les médicaments (Food and Drug Administration) a approuvé un nombre record de traitements oncologiques en 2020.

Ainsi, on dénombre pas moins de 35 nouveaux traitements autorisés en l’espace d’une année. D’ailleurs, certains de ces traitements sont destinés à des types de cancer jusque-là jugés incurables.

Par ailleurs, la prise en charge des patients atteints de cancer s’est globalement améliorée. Par exemple, plus de 50% des patients atteints de mélanome métastatique peuvent aujourd’hui suivre un traitement, contre 20% seulement en 2010.

Même si la lutte contre le cancer a bien évolué, des progrès restent à faire en matière de prévention. En effet, le tabagisme, l’obésité et l’alcool sont responsables d’environ 40% des cancers diagnostiqués chez les adultes. Autant de cancers faciles à éviter, notamment si l’on se tient à une routine quotidienne plus saine.

La pandémie de coronavirus impacte considérablement la lutte contre le cancer

Comme on pouvait s’y attendre, la pandémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur le traitement et le dépistage du cancer.

Selon le rapport annuel de l’AACR, près de 80 % des patients atteints de cancer ont dû retarder, voire interrompre le processus de soins.

En outre, depuis le déclenchement de l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, les tests de dépistage du cancer du colon, du sein et de l’utérus ont baissé d’environ 90%.

Les chercheurs de l’AACR estiment que ces retards dans le dépistage et le traitement du cancer aux Etats-Unis pourraient entraîner plus de 10 000 décès supplémentaires par cancer du sein ou du colon.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

immunite variants

Est-ce que les patients ayant contracté le virus sont immunisés contre ces variants ?

Selon de récentes études, nos anti-corps protègent moins contre le variant sud-africains. C’est-à-dire je peux …