cancer prostate traitement hormonal

Options pour le cancer de la prostate et traitement hormonal

En fonction de la qualité de la croissance maligne de la prostate, il existe des alternatives de traitement changeantes. Lorsqu’elle est détectée à un stade précoce, la maladie de la prostate peut régulièrement être traitée efficacement, mais une fois qu’elle s’est propagée aux os environnants, elle est souvent difficile à soigner. Dans ce cas, les médicaments sont axés sur la diminution des indications et la prolongation de la vie.

 

La malignité de la prostate est une maladie qui se développe progressivement et qui peut prendre jusqu’à 15 ans pour se propager de l’organe prostatique à l’os environnant. Dans ce contexte, de nombreux hommes décèdent de différentes causes sans se rendre compte qu’ils sont atteints d’une tumeur maligne. Il existe différentes possibilités de traitement et, lorsqu’il est établi que vous êtes atteint d’une tumeur maligne de la prostate, vous recevez des conseils des autorités. Cependant, c’est vous qui choisirez en dernier ressort votre traitement.

Bien que la lutte contre le cancer s’est vu ralentir par la pandémie du corona virus, les scientifiques continuent leurs recherches et ont même trouvé un anti-cancéreux qui soigne le COVID.

 

Choix 1Attente vigilante : Si la tumeur maligne est analysée à un stade précoce, lorsqu’elle ne provoque pas d’effets secondaires, il peut être concevable d’attendre pour voir si des manifestations se produisent. Compte tenu de l’évolution modérée de la tumeur maligne de la prostate, cette solution est souvent préconisée pour les hommes plus âgés.

 

Alternative 2Attente active : Cette option est semblable à la première, mais elle est prescrite aux hommes plus jeunes. On vérifie si la tumeur maligne se propage en dehors de la prostate. Si c’est le cas, un traitement sera alors nécessaire. Si ce n’est pas le cas, il n’est peut-être pas important de suivre un traitement.

 

Alternative 3Traitement : Si la tumeur maligne nécessite un traitement, il y a beaucoup plus de choix, y compris la « prostatectomie radicale », qui consiste à évacuer la prostate, la radiothérapie, qui consiste à tuer les cellules malades par rayonnement, l’hormonothérapie et la chimiothérapie. Tous ces traitements ont leurs propres symptômes et vous aurez toujours la possibilité de décider si vous devez suivre un traitement spécifique ou non.

 

Comme précisé plus haut, il existe plusieurs médicaments potentiels pour la maladie de la prostate, et l’hormonothérapie est l’un d’entre eux. Il est souvent utilisé en même temps qu’un autre traitement, par exemple avant une radiothérapie ou après différents médicaments. Cela permet d’augmenter les chances d’efficacité des différents médicaments. Parfois, il est utilisé seul, car il peut ralentir le développement de la tumeur maligne de la prostate, tout en diminuant les effets secondaires.

 

Comment fonctionne le traitement hormonal ?

 

La croissance maligne de la prostate utilise la testostérone (une hormone) pour se développer. En diminuant la quantité de testostérone ou en bloquant ses composants dans l’organisme, la maladie peut s’arrêter ou reculer. Normalement, la testostérone ne cause aucun problème, mais en cas de présence de cellules de croissance malignes dans la prostate, celles-ci cesseront de se développer ou de se soigner lorsqu’elles ne s’en approcheront plus.

cancer prostate traitement hormonal

Réactions concevables du traitement par l’hormone de croissance maligne de la prostate : transpiration, fatigue, prise de poids, perte de l’envie sexuelle. Ceci est une conséquence directe de l’entrave au besoin de testostérone, mais en règle générale, cela passe une fois le traitement hormonal terminé. Le symptôme opposé est le changement d’état d’esprit – Certains hommes se découragent pendant le traitement hormonal et se montrent plus enthousiastes que prévu. Cela peut constituer une contrainte supplémentaire pour l’homme, mais aussi pour son entourage.

 

Choix possibles

 

Le traitement hormonal est fréquemment utilisé en relation avec différents traitements, et votre professionnel aura la possibilité de vous indiquer la meilleure voie à suivre en matière d’activité. Les différents médicaments peuvent comprendre la « prostatectomie radicale », qui consiste à évacuer l’organe prostatique, et la radiothérapie, qui vise à détruire les cellules malignes à l’aide de rayons. Chacun de ces traitements possède ses propres symptômes. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant et posez toutes les questions possibles et imaginables pour prendre votre décision.

Il est également important de renseigner votre médecin sur les médicaments que vous prenez ou de votre désir d’avoir des enfants à nouveau.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

obesité

Comment la chirurgie de l’obésité agit sur le système digestif ?

La chirurgie de l’obésité n’a pas de but esthétique et son objectif principal est de …