Confusion métabolique

La confusion métabolique est-elle efficace ?

Que vous essayiez de perdre du poids ou de développer vos muscles, vous trouverez en ligne d’innombrables méthodes qui promettent des résultats pour vos objectifs de remise en forme. L’une des plus récentes est la confusion métabolique.

À la base, le régime de confusion métabolique consiste à alterner votre apport calorique pour « tromper » votre métabolisme et le faire fonctionner plus rapidement. Les partisans de ce régime métabolique ne jurent que par ses bienfaits en matière de prévention des troubles métaboliques. Mais cette stratégie est-elle étayée par des preuves scientifiques ? Le régime de confusion métabolique est-il efficace ? Qu’est-ce qui le différencie des autres régimes conventionnels ou s’agit-il d’un autre régime à la mode ?

Nous allons examiner de plus près le fonctionnement du régime de confusion métabolique pour voir s’il peut vous aider à atteindre vos objectifs en matière de santé et de bien-être.

Qu’est-ce que la confusion métabolique ?

La confusion métabolique, également appelée régime de déplacement des calories ou cycle calorique, est un régime restrictif qui alterne des journées « pauvres » et des journées « riches en calories » dans le but d’accélérer artificiellement le métabolisme et de brûler plus de calories.

Lors d’une journée pauvre en calories, vous mangez moins de calories que d’habitude. La plupart des régimes suggèrent de limiter l’apport calorique à 1 200 calories par jour (environ la moitié de ce que vous consommez en temps normal). Lors d’une journée pauvre en calories, vous créez un déficit calorique en absorbant moins de calories et en en brûlant davantage.

Lors d’une journée riche en calories, vous consommez un nombre de calories égal ou supérieur à celui d’une journée normale. Dans ce cas, l’apport suggéré est d’au moins 2 000 calories par jour.

Il est supposé que le passage d’une journée riche en calories à une journée pauvre en calories induit une confusion métabolique. Cependant, il n’y a pas de consensus sur la fréquence à laquelle il faut passer de l’un à l’autre. Alors que certains régimes recommandent de passer d’un apport élevé à un apport faible tous les deux jours, d’autres conseillent de passer d’un apport élevé à un apport faible toutes les deux semaines.

Quelle que soit la fréquence des changements, les partisans du régime de confusion métabolique recommandent de respecter un calendrier régulier afin d’obtenir les effets souhaités du régime.

Comment la confusion métabolique est-elle censée fonctionner ?

La logique de la confusion métabolique est qu’en passant d’un jour à l’autre d’un régime hypercalorique à un régime hypocalorique, les adeptes du régime « maintiennent leur métabolisme en éveil ».

En théorie, lorsque le corps n’est pas sûr de l’énergie et des nutriments qu’un jour donné lui apportera, il maintiendra un taux métabolique au repos (TMR) plus élevé. Étant donné qu’un TMR plus élevé tend à brûler plus de calories tout au long de la journée, le maintenir élevé est considéré comme un moyen de favoriser la perte de poids et de graisse.

En quoi la confusion métabolique diffère-t-elle du jeûne intermittent ?

Si vous avez recherché d’autres moyens de modifier votre métabolisme, vous connaissez peut-être l’idée du jeûne intermittent.

Le jeûne intermittent est similaire à la confusion métabolique en ce sens qu’il tente de reprogrammer votre métabolisme. Cependant, la plupart des régimes de jeûne intermittent comprennent des périodes de jeûne (abstention totale de nourriture), alors que la confusion métabolique vous encourage seulement à manger moins certains jours.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

causes etourdissement

Victime d’étourdissements fréquents ? 4 causes possibles et leurs solutions

En général, la sensation d’étourdissement n’est pas un symptôme dangereux en soi. Malgré tout, elle …