immunotherapie covid

Quels sont les principaux axes de recherche en immunothérapie ?

L’immunothérapie est un traitement dont le principe est la stimulation des défenses immunitaires de l’organisme. Elle est de plus en plus utilisée pour les traitements contre le cancer mais aussi contre la covid.

A quoi ça s’applique ?

L’immunothérapie est utilisée dans une large gamme de cancers :

Leucémie, lymphome, mélanome de la peau ; cancer du sein, du poumon, du rein…

Les anticorps sont également utilisés contre les maladies infectieuses comme la bronchiolite du nourrisson ou le sida.

Les médecins y ont eu récemment recours dans l’épidémie du covid-19 pour prévenir les formes graves de la maladie.

Comment ça marche ?

Dans le cancer, les cellules tumorales se multiplient de façon incontrôlée en échappant au système immunitaire.

L’immunothérapie consiste à « éduquer » ou renforcer les défenses immunitaires de l’organisme pour lui apprendre à détruire les tumeurs.

Dans le cas d’une infection, des anticorps sont administrés rapidement au patient afin de bloquer l’entrée du virus dans la cellule.

Quels sont les traitements ?

Les anticorps monoclonaux sont issus de plasma sanguin ou fabriqués en laboratoire. Les cytokines contrôlent l’activité d’autres cellules de l’immunité. On utilise principalement les interférons et les interleukines.

Quelles pistes de recherche ?

D’intenses recherches portent sur les inhibiteurs de points de contrôle qui cherchent à « réveiller » les lymphocytes tueurs présents dans la tumeur.

La thérapie cellulaire CAR-T, où on injecte des lymphocytes T modifiés au patient, est également à l’étude. Les anticorps pourraient aussi servir de « vecteurs » à d’autres médicaments pour atteindre les cellules cibles.

Quelles sont les limites de l’immunothérapie ?

L’immunothérapie n’est efficace qu’auprès d’un quart des patients, avec de fortes disparités selon le type de cancer. Ces molécules sont aussi difficiles à produire en grande quantité et très coûteuses : jusqu’à plusieurs milliers d’euros par dose.

Près de 80 % des molécules en développement en cancérologie font partie du domaine de l’immunothérapie.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

anti-cancereux-covid-19

Un anti-cancéreux pour soigner la covid-19

Certains patients atteints d’une forme grave de la Covid-19 ont vu leur chance de guérison …