Les hormones responsables de la localisation de la graisse

Comme tout dans le corps, chaque chose dispose d’un effet précis dans l’organisme. Selon les chercheurs, il s’avère que les hormones affectent largement les dépôts et la localisation du tissu adipeux dans les différentes régions du corps.

  • Par exemple, des niveaux élevés d’estradiol donnent lieu à une distribution de ginoïdes (précisément parce qu’ils sont liés à la femme), avec des sites de préférence sur les fesses et les cuisses.
  • De faibles niveaux de testostérone augmentent les dépôts intraviscéraux.
  • Des taux élevés de cortisol (comme chez les sujets stressés qui sont aujourd’hui nombreux !) permettent de localiser la graisse de préférence sur le dos.
  • L’insuline localise la graisse de préférence sur l’abdomen. La prévalence des androgènes entraîne une distribution de la graisse sur toute la poitrine, mais seulement au niveau de la cartographie. En fait, les androgènes ne sont pas lipogènes mais lipolytiques.
  • Pas seulement : il y a aussi l’interaction entre les différentes hormones à prendre en compte ! Par exemple : un sujet perpétuellement stressé (le citoyen occidental moyen typique) a toujours des niveaux élevés de corticostéroïdes, avec une accumulation conséquente de préférence dans le dos.

Comme ces sujets, pour tenter d’élever la sérotonine cérébrale et se soulager, consomment des glucides abondants et fréquents à indice glycémique élevé (pâtes, sucreries, chips, frites, etc.), ils stimulent le pancréas à libérer beaucoup d’insuline ; en effet, lorsqu’il y a trop de glucose dans la circulation sanguine de dérivation exogène (aliments à IG élevé) et de dérivation endogène (du catabolisme induit par le cortisol), le pancréas est stimulé à sécréter plus d’insuline. Beaucoup d’insuline = beaucoup de dépôt de graisse sur l’abdomen.

C’est pourquoi le cortisol et l’insuline se passent la balle en déposant de la graisse dans les zones de préférence respectives.

Afin de stabiliser son poids après une liposuccion ou autre traitement pour évacuer le surplus adipeux, il est essentiel de comprendre l’origine de sa surcharge adipeuse et sa localisation pour éviter d’en avoir de nouveaux adipocytes se former. Les régimes sont aussi à suivre à la lettre et ils doivent être prescrits par un nutritionniste et manger de manière saine.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

sante bien être et longévité

Santé, bien être et longévité : les 3 étapes pour y parvenir

Avez-vous déjà entendu parler de la méthode en trois étapes pour la santé, le bien-être …