Stress perte poids

Vous ne perdez pas de poids ? Le stress est souvent en cause : voici comment y remédier ?

Comment aider notre organisme à se débarrasser de cette mauvaise compagnie qui, si elle se prolonge dans le temps, affecte négativement le tonus, l’humeur et la silhouette ? En effet, on commence à suivre un régime hypocalorique, on mange moins, on augmente l’activité physique, notamment l’aérobic. Au début, on obtient de bons résultats, puis l’amaigrissement s’arrête, la situation se dégrade et la graisse s’accumule à nouveau. C’est alors que le tourbillon commence à essayer de débloquer la situation : on mange encore moins, on augmente l’entraînement. Et la situation empire, le stress augmente, ainsi que le taux de cortisol : les conséquences sont sur la santé et l’humeur. Il faut identifier le problème et agir.

Mais qu’est-ce que le Cortisol ?

C’est une hormone sécrétée par les glandes surrénales, dont la production est régulée par l’hypothalamus et l’hypophyse : lorsque la concentration de cortisol diminue, l’hypothalamus libère une hormone appelée CRH, qui stimule l’hypophyse à produire de l’ACTH, qui à son tour stimule la glande surrénale à produire et à libérer du cortisol, également connu sous le nom d’hormone du stress.

Que fait le cortisol ?

Ses principales actions sont d’induire une augmentation de la glycémie, de contrôler le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides, de réguler les systèmes endocrinien, cardiovasculaire, nerveux et immunitaire, ainsi que la coagulation sanguine. Le stress n’est pas toujours mauvais : le « bon » nous permet de faire face aux petites et grandes urgences, nous donne une force et une résistance inattendues. Cependant, si la situation se prolonge, les niveaux de cortisol ne reviennent pas à la normale, nous avons un état de stress qui peut avoir des conséquences sur notre santé physique et mentale.

Moins de sommeil fait-il prendre de la graisse ?

Nos hormones sont en cause : il ne suffit pas de se reposer 7 à 8 heures par nuit : la façon dont on se repose devient cruciale. Facteurs importants : la quantité et la qualité du sommeil. Comment les évaluer ? Si, au réveil, vous sentez que vous n’êtes pas encore prêt à commencer la journée, c’est que vous n’avez pas bien récupéré pendant la nuit. Il est nécessaire de maintenir une méthode, un rythme et une cohérence dans les heures de sommeil : dormir 5-6 heures pendant la semaine, puis se rattraper le week-end n’est pas un choix productif.

Où s’accumule la graisse du stress ?

Sur l’abdomen : c’est la zone où se concentre le mécanisme cortisol-insuline. Un sommeil de mauvaise qualité et en quantité insuffisante augmente le risque de résistance à l’insuline, d’obésité, de syndrome métabolique et de diabète de type 2. Le cortisol est pourtant fondamental pour l’organisme : sans lui, nous serions en voie d’extinction. Il a un rythme circadien : il est élevé tôt le matin, diminue au cours de la journée et atteint son maximum tard le soir. Le fait de se coucher tard perturbe les rythmes biologiques de cette hormone. Le corps, en tant que mécanisme de défense et de protection contre ce « forçage horaire », libère du sucre dans le sang. Résultat ? Une production excessive d’insuline par le pancréas et la croissance de la graisse viscérale.

Comment changer les mauvaises habitudes ?

Régularisez votre sommeil, couchez-vous toujours à la même heure, sans appareils électroniques, évitez les repas lourds le soir, privilégiez la qualité des aliments, éliminez ceux qui enflamment l’organisme : farines blanches ou raffinées, graisses, fritures. Ne surchargez pas votre digestion, mais ne sautez jamais de repas. Et mangez lentement, en évitant les ballonnements.

Une aide : L’intégration alimentaire

Un stress intense, durable et non géré peut avoir des conséquences sur la santé. Dans ce cas, il peut être utile de prendre des compléments tonico-adaptatifs qui peuvent soutenir l’organisme physiquement et encourager une bonne réponse émotionnelle et comportementale. Les propriétés de ces compléments augmentent l’énergie et l’endurance, les capacités cognitives et les défenses de l’organisme et stimulent une réaction mentale et physique positive au stress. Que faut-il privilégier pour lutter contre les sautes d’humeur, les idées fixes et favoriser le bien-être du corps et de l’esprit ? Nous recommandons des compléments à base d’extraits végétaux de phosphatidylsérine, de mélisse, de griffonia, qui favorisent le calme et la sérénité, et de rhodiole rouge, un tonique qui agit sur la fatigue physique et mentale et aide à normaliser l’humeur.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

sante dents grossesse

4 conseils pour préserver la santé des dents pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes enceintes doivent faire de leur mieux pour préserver leur santé, …