Gastrite atrophique auto-immune

Gastrite atrophique auto-immune, pas seulement des maux d’estomac

Les maux d’estomac et, plus généralement, les troubles digestifs, sont les symptômes les plus fréquents dont se plaint la population générale et sont les premières causes de consultation médicale.

Le patient se plaint de brûlures, de douleurs à l’estomac ou de lourdeurs dans la région épigastrique. Souvent, pour que le médecin comprenne mieux le problème, le patient admet qu’il souffre d’une gastrite.

Cependant, bien que la gastrite auto-immune se manifeste par des symptômes non spécifiques, tels qu’une digestion lente et laborieuse, des nausées et une sensation de satiété prématurée, il n’est pas si simple d’être sûr de souffrir d’une telle affection : en effet, le terme gastrite désigne une inflammation de l’estomac qui peut et doit être mise en évidence par une gastroscopie et l’analyse histologique de biopsies gastriques.

Qu’est-ce que la gastrite atrophique auto-immune ?

Il s’agit d’une forme particulière de gastrite encore mal comprise et mal diagnostiquée. Il s’agit d’une atteinte du système immunitaire qui se traduit par une attaque imprévisible de l’organisme contre des cellules saines.

Cette attaque entraîne une réduction de la fonctionnalité de la muqueuse gastrique avec destruction des glandes de l’estomac, qui sont responsables de la production d’un type particulier de protéine appelé « facteur intrinsèque », important pour l’absorption intestinale de la vitamine B12.

En outre, les cellules endommagées ne se multiplient souvent pas après un tel dommage, de sorte qu’il n’y a pas de réparation des tissus, mais un amincissement de l’épithélium muqueux.

Gastrite atrophique auto-immune

Pour la plupart des gens, la gastrite n’est pas un trouble grave et s’améliore rapidement si elle est traitée. Dans le cas contraire, elle peut conduire à la formation d’ulcères et de saignements ou à la chronicité.

Quelles sont les causes de la gastrite auto-immune ?

Les causes de la gastrite atrophique auto-immune sont encore mal connues. Ce que l’on sait, c’est que l’altération du système immunitaire, que nous avons évoquée dans le paragraphe précédent, entraîne la production d’auto-anticorps dirigés contre les glandes gastriques qui détruisent progressivement la muqueuse de l’estomac, provoquant une réduction de la fonction gastrique.

Comme de nombreuses maladies auto-immunes, elle touche principalement les femmes. En outre, elle peut être associée à d’autres maladies auto-immunes telles que la thyroïdite auto-immune, le vitiligo, le diabète sucré de type 1, la maladie d’Addison et la maladie cœliaque.

Comment se manifeste la gastrite auto-immune ?

En raison d’une carence en vitamine B12 et en acide folique, une anémie et des symptômes neurologiques peuvent apparaître. L’anémie, caractérisée par la présence dans le sang de globules rouges de taille supérieure à la normale, se manifeste par de la fatigue, des difficultés à faire des efforts physiques et une sensation d’essoufflement même au repos.

La vitamine B12 étant le principal composant de la gaine des nerfs, sa carence provoque des symptômes neurologiques tels que des crampes musculaires, des fourmillements, une perte de sensibilité, des pertes de mémoire et des insomnies. De plus, en l’absence de traitement, une souffrance chronique et prolongée du système nerveux peut entraîner des symptômes plus graves tels que des difficultés à marcher, des vertiges et des tremblements, une baisse de l’humeur, voire une dépression ou une psychose.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

Qu’est-ce qui fragilise les ongles ?

Les ongles faibles sont un phénomène bien connu pour beaucoup de gens. Les ongles se …