diagnostic perte de cheveux

Comment le diagnostic de la perte de cheveux est établi ?

Chez un patient atteint d’alopécie, il est certainement très important de procéder à une anamnèse approfondie. Il est nécessaire de se renseigner de la quantité de cheveux perdus par jour et de savoir comment et quand le problème est apparu. Dans les cas d’alopécie areata, la perte de cheveux peut survenir du jour au lendemain, tandis que d’autres types d’alopécie peuvent prendre des mois ou des années avant de se manifester.

Questionnaire détaillé

Le médecin doit ensuite poser des questions sur l’état de santé général du patient, notamment sur son régime alimentaire, ses habitudes et son état de santé général. Il doit demander au patient quelles sont ses habitudes en matière de bain, notamment l’utilisation de shampooings et d’après-shampooings. Le stress est une cause importante de la chute des cheveux et il convient de s’en informer. Les antécédents familiaux peuvent fournir des indices importants et faire suspecter une certaine prédisposition génétique à la chute des cheveux (alopécie androgénétique).

diagnostic perte cheveux

L’examen physique

Lors de l’examen physique, il est essentiel de noter l’évolution de la perte de cheveux. Les patients atteints d’alopécie androgénétique ont tendance à perdre leurs cheveux dans la zone frontale et temporale (type masculin) et dans la zone centrale du cuir chevelu (type féminin). Dans l’alopécie areata, les patients peuvent perdre leurs cheveux sur une seule zone (alopécie areata de type classique), sur l’ensemble du cuir chevelu et des sourcils (alopécie totalis) ou sur l’ensemble du corps (alopécie universalis).

Dans le cas du tinea capitis, la présentation classique est celle de points noirs associés à des cheveux cassés, tandis que le type inflammatoire (favus) est lié à une alopécie cicatricielle. L’effluvium télogène se manifeste classiquement par une raréfaction diffuse des cheveux.

Examen approfondi

Les patients atteints d’alopécie doivent faire l’objet d’un examen approfondi pour en déterminer le type et la cause. Pour certains patients, des tests de laboratoire peuvent être nécessaires, tels qu’une numération globulaire complète, un bilan ferrique, des tests de la fonction thyroïdienne, une évaluation de la présence d’auto-anticorps, un dosage de la testostérone totale et libre, des hormones ovariennes, l’hormone lutéinisante et l’hormone folliculo-stimulante. Les autres tests qui peuvent être effectués sont la dermoscopie et la trichoscopie.

Test de résistance des cheveux ou test de traction

Le test de traction est également appelé test de traction des cheveux. Au cours de cet examen, dix cheveux sont délicatement arrachés à dix endroits différents. Il est positif si trois poils ou plus sont prélevés sur ces points. En revanche, si moins de trois poils sont prélevés, le test est négatif. Le test d’arrachage est positif en cas de :

  • Effluvium télogène ;
  • Effluvium d’anagène ;
  • L’alopécie androgénétique ;
  • Alopécie areata et alopécie cicatricielle ;
  • Le syndrome de l’anagène lâche.

Après avoir compris comment se fait le diagnostic de la perte de cheveux, il est important de rappeler l’importance de prendre soin de ses cheveux et les erreurs à éviter pour réussir sa greffe de cheveux.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

conseil prendre soin peau été

3 conseils pour prendre soin de sa peau en été

Comment prendre soin de sa peau en été ? Pour mieux préparer la peau à …