Hirsutisme

Pilosité chez la femme : différence entre Hirsutisme et hypertrichose

Bien que beaucoup ne fassent pas cette distinction, l’hypertrichose et l’hirsutisme sont des termes qui ont des significations différentes. Alors que l’hypertrichose exprime l’augmentation de la pilosité dans les zones où elle est normalement présente, l’hirsutisme indique moins une augmentation de la pilosité féminine qu’une répartition et une apparence typiquement masculines des cheveux. Des poils peuvent donc apparaître sur le visage, la poitrine ou le dos des mains et des pieds.

Quelles sont les différences entre l’hirsutisme et l’hypertrichose ?

En résumé, si l’hypertrichose est un problème purement quantitatif, l’hirsutisme, qu’il soit régional ou généralisé, a un sens d’altération de la quantité et surtout de la qualité des cheveux.

À ce stade, il est nécessaire d’apporter des éclaircissements supplémentaires. En fait, nous ne devons pas oublier que le développement anormal des cheveux est soutenu par à des facteurs locaux dans le cas de l’hypertrichose. Dans le cas de l’hirsutisme, il est plus souvent lié à des troubles endocriniens généraux.

Un patient qui se plaint d’une croissance accrue des cheveux dans des zones typiquement féminines doit donc être rassuré sur l’origine « bénigne » de la maladie.

Dans le cas de l’hirsutisme, il est toutefois conseillé de procéder à un dosage hormonal minutieux afin d’exclure la présence de maladies graves, d’autant plus que l’apparition de la maladie est rapide et tumultueuse.

En cas de prise prolongée d’androgènes forts ou de surproduction physiologique de testostérone, l’hirsutisme s’accompagne souvent d’une déféminisation (aménorrhée, oligoménorrhée, hypotrophie mammaire, etc.) et d’un virilisme (hypertrophie du clitoris, dilution et baisse du ton de la voix). La présence d’un ou plusieurs de ces symptômes suggère la nécessité d’investigations diagnostiques supplémentaires, au contraire l’absence de complications dépeint la bénignité de la pathologie.

Donc, si vous remarquez la présence d’une pilosité anormale, il faut voir un médecin avant de penser à faire des séances d’épilation laser.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

covid salive

Covid-19 : le coronavirus peut infecter la salive et coloniser la bouche

Le coronavirus serait en mesure d’infecter massivement les cellules de la bouche, et de se …