Caroline Margeridon : la vie est de plus en plus belle avec la chirurgie esthétique

A 53 ans, la reine des bonnes affaires et vedette de l’émission Affaire conclue, croque la vie à pleine dent et n’hésite pas à le dire. Revenant sur son recours à la chirurgie plastique dans l’émission L’instant de Luxe, Caroline Margeridon n’a pas hésité à tenir le taureau par les cornes en évoquant sans équivoques et sans complexes ses recours à la chirurgie esthétique.

Quelque peu agacée par les vives critiques dont elle a fait l’objet, la plus célèbre acheteuse de France a parlé sans tabous de son choix d’opter pour la chirurgie esthétique. « On va régler le problème direct ! » avait-elle lancé, avant de révéler qu’elle avait eu recours au botox quand elle avait 35 ans, et d’ajouter que le botox, « c’est le pied ! ». Plus assumé que cela… !

Continuant sur cette lancée très franche, Caroline Margeridon confiera que sa poitrine peu généreuse lui causait un complexe. « Quand j’étais enfant, on m’appelait Jane Birkin : j’étais plate de chez plate » avait-elle révélé, avant d’expliquer de manière drôle, sur le plateau de L’instant de Luxe, comment elle a décidé de faire le grand saut au cours de l’été 2020. Appelant son ami chirurgien, elle lui avait dit : « Tu n’as rien à faire ? Tu veux pas me refaire les doudounes ? ».

En guise de conclusion à ses confidences, Caroline Margeridon n’a pas manqué d’appeler à lever les tabous, et à vivre avec son temps en profitant de ce que la chirurgie plastique a de mieux à offrir.

À propos de Sophie

Je suis passionnée par la médecine esthétique, les actus des stars et toute nouveauté concernant la médecine. Je vous invite à consulter mes articles pour vous informer des dernières tendances sur la chirurgie esthétique, mais aussi sur tout ce qui relate la santé.

Voir autre article

oli london k pop jmin

Un Britannique débourse 75 000 £ en chirurgie pour ressembler à son idole du boys band coréen JIMIN

Un Britannique débourse 75 000 £ en chirurgie plastique pour obtenir le physique des stars …